La fiancée américaine (E. Dupont)

Publié le par Rhétos ISMP 2014-2015

Attention au coup de coeur !!!

La fiancée américaine (E. Dupont)

Un roman québecquois ...

 

Alors, oui, ça commence bien puisque ce roman débute au Québec, dans un petit village perdu des rives du Saint-Laurent. Il est temps de marier le fils, Louis-Benjamin. Mais pour ça, sa mère, Madeleine, doit lui trouver une épouse digne de ce nom ... c'est-à-dire, une femme qui porte le même prénom qu'elle, car dans la famille, toutes les femmes doivent s'appeler Madeleine. Elle déniche donc une lointaine cousine américaine, parlant uniquement anglais, qu'elle fait venir à Rivière-du-loup.

 

Quand l'américaine arrive au village, c'est l'éblouissement pour Louis-Benjamin. D'autres tomberont sous le charme de la belle et des recettes qu'elle a emportées avec elle (notamment le curé bedonnant), à tel point qu'elle inquiète sa belle-mère. Mais Louis-Benjamin est tellement fou de sa jeune épouse, que leur fils Louis Lamontagne nait peu de temps après leur mariage.

La fiancée américaine (E. Dupont)

Un roman fleuve (ça tombe bien)

 

Malgré l'attachement que le lecteur ne peut s'empêcher de ressentir pour Madeleine l'américaine et son mari, le roman l'emmène bien vite dans la vie de Louis Lamontagne, dit "cheval" (pour des raisons pittoresques que je vous laisse découvrir) et de son épouse Irène, puis dans la destinée de leurs enfants.

 

Au fil de leurs vies, au gré de leurs rencontres, le lecteur découvre d'autres personnags hauts en couleurs et d'autres lieux que Rivière-du-loup, dans un tissage de fils qui s'entrecroisent pour, finalement, former une seule histoire.

 

La fiancée américaine (E. Dupont)

Et donc un livre génialissime

 

Vous l'aurez compris, c'est un livre extrêmement bien construit (ou bien ficelé pour rester dans ma métaphore textile). Mais il n'y a pas que ça. Tout dans ce livre en fait un roman digne des prix qu'il a remportés ... le Québec, les personnages, les anecdotes piquantes qui le parsèment, les drames et les belles rencontres, mais aussi la langue des personnages et la plume de l'auteur.

 

Alors oui, je lirai les autres romans d'Eric Dupont ... qui a rejoint dans mon Panthéon des auteurs tels que John Irving, Louise Erdrich ou Ron Rash !

La fiancée américaine (E. Dupont)

Commenter cet article