Les suprêmes (E. Kesley Moore)

Publié le par Rhétos ISMP 2014-2015

L'Amérique ... L'Amérique ...
 

... des noirs dans les années soixante/septante, puis du début du XXIe siècle.
 

Ce roman fait des aller-retour dans la vie de trois femmes, Odette (petit clin-d'oeil à ma Miche qui est son pendant en blanc !), Clarisse et Barbara Jean. Odette, c'est la bonne vivante carrément "rentre-dedans", celle qui pense que ses amis ne la supportent que parce qu'elle sait les nourrir ! Clarisse, c'est la vertueuse, la chrétienne pure et dure, ... Elles sont amies depuis l'adolescence, période à laquelle elles ont adopté la plus belle jeune fille de Plainview, la complètement paumée Barbara Jean. 

Dans leur histoire, la marque laissée par la ségrégation et le combat pour les droits civiques est bien présente, mais d'une manière subtile et légère. L'auteur n'a pas fait de ce roman une histoire de plus sur le combat pour l'égalité, un plaidoyer ou un roman historique. L'histoire de ces femmes est surtout marquée par leur indéfectible amitié, qui leur a valu le surnom de Suprêmes et par les drames et culpabilités qui ont jalonné leur passé.

Les suprêmes (E. Kesley Moore)

Un récit vivifiant

 

Malgé les nombreux drames passés et présents, ce roman est dynamique, comme ses personnages. Ceux-ci sont bien typés, hauts en couleurs, et les deux narratrices ne mâchent pas leurs mots. C'est surtout l'histoire de trois femmes très différentes qui, bien que lucides quant à leurs amies, ont su maintenir un lien très fort en devenant adultes et se soutiennent dans les moments les plus durs de leur vie.

 

Bref, c'est un livre à découvrir !!!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article