Le goût des pépins de pommes (K. Hagena)

Publié le par Mira

Une histoire de femmes

 

Bertha vient de mourir et lègue à sa petite-fille, Iris, la maison où elle a vécu jusqu'à ce qu'elle soit placée en maison de retraite. Iris est la première surprise par cette décision. Pourquoi Bertha a-t-elle privé Crista (la mère d'Iris) et tante Ariette et tante Indra de la maison de leur enfance ? La surprise passée, Iris se retrouve plongée dans un questionnement : va-t-elle garder la maison ?

 

Elle s'installe donc dans la demeure de ses grands-parents, redécouvrant les lieux, avant de prendre sa décision.

 

Ce roman est avant tout une histoire de femmes, l'histoire des liens qui unissent ces trois générations de vivantes et de mortes. 

 

Une histoire entre passé et présent

 

C'est l'histoire d'une jeune femme qui retrace le passé de ses tantes, de sa mère, de son grand-père et de sa grand-mère, dont la mémoire s'en est allée ...

 

C'est aussi l'histoire d'Iris, perdue dans le présent, qui renoue avec le passé familial (les deuils, la part d'implication de sa famille dans la deuxième guerre et -ô délices- les secrets de famille). C'est aussi l'histoire de cette jeune fille qui, en se replongeant dans la vie des autres, en retrouvant des amis d'enfance, trouve petit à petit sa place dans sa propre vie. 

 

Le goût des pépins de pommes (K. Hagena)

Des pépins et des pommes

 

C'est aussi un récit très poétique, écrit tout en douceur (mais pas toujours tout en pudeur), un récit traversé par les goûts et les odeurs (souvent de pommes, qui l'eut cru), porteurs des réminiscences de l'enfance. 

 

C'est donc un beau petit roman, bien tendre, malgré que l'histoire en elle-même ne soit pas toujours tendre !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article